focali-logo-NB

Samedi, mon statut de français, du moins de « touriste », m’est revenu en pleine face. Comme souvent lorsque je suis à l’atelier, je me suis rendu dans un petit « lokanta » –restaurant– de poisson, à quelques dizaines de mètres de nos locaux. C’est loin d’être la première fois que j’y vais, mais avec le festival et toutes les autres activités, ça faisait un bon moment qu’ils ne m’avaient pas vu.

Bref, là-bas, pour quelques « liras », on peut obtenir un gros sandwich de sardine frite, largement accompagné d’oignons et autres verdures. « Réceptionné » par un jeune que je ne connaissais pas, je passe ma commande, et m’assois quelques minutes, le temps que la cuisine s’affaire. Vient ensuite le temps de passer en caisse. Ayant demandé au jeune le prix, quatre lires, je tends donc mon billet de cinq, attendant le retour de monnaie. Le tenancier me regarde étonné, « et bien voilà le ticket de caisse, qu’est-ce que tu attends ? ». « Eu, le prix, c’est quatre lires ! ». « Ah non c’est cinq ». « Ah non, le jeune m’a dit quatre ». « Oui, oui, je lui ai dit quatre ». « Ah oui pardon, bien sur, c’est quatre lires. Voilà, voilà. ».

Je ne sais pas s’il m’avait vu un peu balbutier en turc lors de la commande, mais en tout cas ma tête trahit rapidement mon statut d’étranger. Je ne suis pas totalement étonné de ce comportement, à Paris, si des chinois commandent un kebab, je ne suis pas sûr qu’ils s’en sortent à bon compte, et même cinq lires, soit environ deux euros, pour le sandwich que c’est, ça reste un prix avantageux. Mais tout de même, surtout par rapport à moi qui ne suis pas touriste ici, qui essaye de m’intégrer au mieux depuis quatre mois –et qui suis d’ailleurs bien aidé pour ça par un tas d’autres turcs–, l’impression est désagréable. Ce genre de situations n’est pas courante, à moins que je l’ignore simplement, mais en tout cas, la semaine prochaine, je ne redemanderai pas le prix et lui tendrai mes quatre lires, à prendre ou à laisser. J’ai assez de turc pour lui expliquer la situation, et s’il n’est pas content, je trouverai une autre gargote, ce n’est pas ce qui manque ici !

Advertisements