Le 28, j’ai eu 26 donc. Une page se tourne. Avec mon projet turc comme transition. Étape fondamentale qui m’aura permis d’avancer encore un peu vers mes intérêts graphiques et professionnels. Sans compter la construction de ma personne.

Mais ce n’est pas du tout de ça dont je veux vous parler ici, non. Je souhaite revenir sur le forfait de ce frippon de teuton de Ditscherlein –Matthias quoi. C’est bien la première fois qu’on me faisait une telle surprise. Quelque peu écornée par une gaffe de Sezen, je m’étais imaginé la chose sans vraiment trop y croire, me semblant irréalisable.

Le coquin a en effet organisé pour mon anniversaire une petite sauterie, avec ses amis de la mairie, et les miens désormais, mais également, à mon insu, convié toute la clique de l’asso’, soit Sezen, Açelya, Seçil et Kenan, comme décrit dans mon post précédent. Pas rassasié par cette petite cachotterie, le bougre a également réalisé « l’identité visuelle » de l’événement, avec mon avatar placardé un peu partout dans l’appartement, sans compter quelques exemplaires supplémentaires dans la rue, de la station à la maison, et des mascottes, statuettes de carton, trônant dans le salon. Il ne faut pas omettre non plus les ballons, d’hélium, et de rouge, et le gâteau à mon nom. Bref une fête complète, et vraiment touchante, belle conclusion de ces mois turques, et de cette amitié franco-allemande. Dankeschön Herr Ditscherlein !

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013

Advertisements